EN / FR
 >  Découvrez  >  L'histoire du Château  >  La Chapelle et son jardin discret

La Chapelle de Gizeux et son jardin discret

Une chapelle au coeur de l'histoire du château

On ignore la date exacte de la construction de la chapelle, les archives du château ayant été détruites lors de la Révolution française. Toutefois, l’architecture extérieure met en évidence un bâtiment du XVe siècle.

Cette chapelle a une place privilégiée dans la propriété. Au fond de celle-ci, dans la tribune en bois sculpté, se trouve une porte qui communique directement avec la partie habitée. Les habitants pouvait ainsi se recueillir quand ils le souhaitaient et assister aux offices. La chapelle est toujours utilisée aujourd'hui pour célébrer occasionnellement des messes.
La chapelle a été re-décorée au XIXe siècle grâce à Marie Feuillant. La voûte lambrissée présente un décor de voûte céleste et de bouquets de fleurs aujourd’hui partiellement très dégradé.

Les vitraux ont été réalisés par le grand maître-verrier tourangeau, Lucien-Léopold Lobin (1837-1892). Il s'inspirait des peintures italiennes de la Renaissance pour réaliser ses vitraux.

Orienté à l’Est, l’autel présente un antependium (devant d’autel) du XVIe siècle en cuir de Cordoue gaufré et peint, probablement déjà présent au temps des du Bellay.

Une campagne de mécénat participatif est en cours afin de restaurer la chapelle et son mobilier liturgique.

L'histoire tranquille du jardin discret